EN | FR
Mentions légales |  EN | FR
04.jpg

OceanWings® 3.2 – Energy Observer 100'

Le premier bateau à hydrogène autour du monde… propulsé par Oceanwings®

Après une carrière de compétiteur hors pair sous les noms de Formule TAG, Tag Heuer, Enza New Zealand, Royal & SunAlliance, Team Legato, ou Daedalus, ce bateau de légende vit aujourd'hui une nouvelle vie sous le nom d’Energy Observer. Construit au Canada en 1983 par l’architecte naval Nigel Irens, sous la supervision du navigateur Mike Birch, il est le maxi-catamaran qui a marqué de manière décisive l’évolution des multicoques. À l’origine long de 24,38 mètres, il a été rallongé quatre fois et mesure aujourd’hui 30,5 mètres pour 12,80 mètres de large.
Véritable laboratoire expérimental visant l'autonomie énergétique, Energy Observer est le premier navire au monde, capable de produire son hydrogène à partir de l'eau de mer, grâce aux énergies renouvelables.
Dès les prémisses de sa nouvelle vie, VPLP a été impliqué dans les dernières modifications architecturales du bateau, travail qui culmine avec l’installation du démonstrateur du propulseur éolien Oceanwings® au premier trimestre 2019. Le travail de VPLP s’est déroulé en deux phases, une première, début 2016, une seconde mi-2018.
La première a consisté à assister le chantier pour la conduite des travaux. L’installation de nombreux équipements a augmenté le déplacement du bateau, justifiant l’ajout de flottabilité au travers de pain de mousse greffés à l’extérieur des coques et à évaluer l’impact de ses modifications sur la traînée et donc la consommation du bateau. Par ailleurs, pour optimiser la surface de panneaux solaires, VPLP a dessiné et dimensionné les supports de panneaux solaires en arrière de la timonerie.
La seconde a consisté au dimensionnement et à la conception d’Oceanwings® adapté à l’architecture du bateau et aux énergies du bord. Finalement ce sont deux Oceanwings® de 31.5m² chacune qui seront montées en duplex sur chaque flotteur. Pilotés par un logiciel conçu par VPLP et des algorithmes de contrôle utilisant une base de réglages pré-calculés, ces propulseurs éolien entièrement automatisés seront reliés à l’énergie du bord. Peu gourmandes en énergie, elles permettront en revanche, en fonction des conditions de vent, de  :
1. Augmenter la vitesse, en complément des moteurs électriques
2. Réduire les dépenses énergétiques, lorsqu’elles viendront soulager les moteurs électriques
3. Augmenter la production d’énergie pendant les navigations grâce à l’hydrogénération (inversion des moteurs électriques en hydrogénérateurs)
4. Produire de l’hydrogène pendant les navigations par électrolyse de l’eau grâce à l’énergie économisée voire produite indirectement par leur utilisation
Si Energy Observer est résolument un précurseur, l’utilisation des Oceanwings® à son bord préfigure la façon dont VPLP conçoit leur utilisation : comme un propulseur éolien auxiliaire au sein du mix énergétique du navire. Enfin, il s’agit du premier projet réalisé où co-conception, réalisation et assemblage ont été effectués main dans la main avec notre partenaire industriel CNIM.