EN | FR
Mentions légales |  EN | FR
Oceanwings_de_VPLP_design_Le_renouveau_de_la_propulsion_à_la_voile.jpg

Oceanwings 

VPLP Design lance Oceanwings® : L’aile automatisée arisable et affalable

 

Fort d’une longue expérience en matière de voile rigide, VPLP Design a développé une aile à deux volets, affalable, arisable et entièrement automatisée. Une véritable rupture technologique pour une utilisation plus simple et plus responsable de la mer et des éléments.


VPLP Design s’est intéressé très tôt aux ailes rigides, puisque le cabinet a collaboré dès 2010 avec BMW Oracle, vainqueur de la 33ème America’s Cup. Un intérêt précoce, qui s’est poursuivi avec Team Hydros – Little America’s Cup 2013 – et la même année, Artemis Racing. « Cela nous a permis d'acquérir une véritable expertise en termes de conception en plus de la conviction de l’avenir de ce type de gréement sur d’autres navires », explique Marc Van Peteghem


Si carènes et appendices ont connu des évolutions spectaculaires ces dernières années – comme l’a montré le dernier Vendée Globe – des changements bien moins radicaux ont affectés les gréements, alors même que l’efficacité aérodynamique des technologies d’ailes rigides n’est plus à prouver. Une raison fondamentale a limité leur développement : leur rigidité, justement ! Il leur manquait jusqu’ici la capacité de réduction de surface, autrement dit l’arisage et l’affalage, comme sur un gréement classique.


Avec Oceanwings®, VPLP Design ambitionne de proposer une solution simple pour franchir cet obstacle et démocratiser l’utilisation des ailes rigides. « Nous souhaitions proposer un système propulsif éolien sûr, simple et automatisable, raconte Marc Van Peteghem. Nous avons donc développé un concept de gréement affalable et arisable, basé sur l’aérodynamique des profils à éléments multiples de la Coupe. »


L’obtention d’un financement de l’ADEME a permis à VPLP Design de développer un prototype fonctionnel complet de 8 m d’envergure, d’en valider la faisabilité, de fiabiliser les systèmes et de boucler les relevés de navigation sur les modèles de prédictions de performance développés en interne.


Entièrement automatisé, autoporté et rotatif à 360°, ce gréement permet d’adapter l’incidence de l’aile quelle que soit l’allure du bateau pour une propulsion optimale tandis que le réglage de la cambrure et du vrillage permet de réguler la puissance. « Son efficacité, alliée à un contrôle optimal, permet, à déplacement équivalent, de réduire de près de moitié la surface de voilure des navires qui en seront équipés », précise Nicolas Sdez ingénieur en charge du projet. VPLP Design développe plusieurs concepts utilisant cette technologie brevetée, à l’instar de la gamme Komorebi et Komorebi 200’ ou du cargo EMC.


VPLP Design a cherché à quantifier les économies de carburant réalisées, Oceanwings® pouvant fonctionner en mode mixte avec une propulsion thermique traditionnelle, voire, encore plus avantageusement, avec une propulsion thermo-électrique. Le cabinet a ainsi co-développé une solution logicielle originale permettant de prédire statistiquement les économies réalisées sur des trajets optimisés. Selon les routes et les navires, ces réductions vont de 18 à 42 %. « Ces chiffres prennent toute leur importance quand on sait que 90 % du commerce mondial transite par la mer, qu’il est responsable de 5 % des émissions de gaz à effet de serre et de bien plus encore de particules fines, et qu’il est appelé à doubler en volumes d’ici 2050 » rappelle Marc Van Peteghem.


La démarche d’Oceanwings® s’inscrit dans une logique de rentabilité économique et de conception responsable. Si la propulsion éolienne permet une réduction à deux chiffres de la consommation de carburant, elle ne saurait nécessiter un personnel dédié ; l’automatisation du gréement est donc incontournable. L'industrialisation, pensée dès le design, permet de proposer un prix comparable à celui d’un gréement performance, amortissable rapidement pour les professionnels.


A son échelle, le prototype s’inscrit dans cette voie : installé sur un trimaran de 7 mètres réalisé en biocomposites par Kairos, la société de Roland Jourdain, il comprend plusieurs éléments en fibre de lin et résine thermoplastique recyclable. Une démarche qui met en lumière une caractéristique essentielle d’Oceanwings® pour sa diffusion : la possibilité de refit de constructions existantes.


« Oceanwings® ne pourra pas équiper tous les types de navires ni convenir à toutes les régions mais nous sommes persuadés qu’il trouvera sa place dans des domaines aussi variés que la navigation de plaisance, le yachting, le transport maritime (vraquiers, chimiquiers, pétroliers...) et la pêche en haute mer, affirme Marc Van Peteghem. Nous travaillons aujourd’hui au perfectionnement du prototype et à la conception d’une seconde version, rigide, adaptée aux navires. Nous sommes actuellement en discussion avancée avec des clients, et en phase de sélection d’investisseurs et d’industriels pour continuer cette aventure ! »


Les points forts du gréement Oceanwings® :

- Efficacité aérodynamique doublée > Réduction de la surface de voilure
- Capacité à affaler et ariser > Système sûr et marin
- Gréement entièrement automatisé > Extrême simplicité d’utilisation
- Gréement autoporté rotatif > Facilité d’installation et de manoeuvres, pont libéré
- Industrialisation anticipée > Coût d’acquisition limité
- Applicabilité à différentes plateformes et usages > Professionnels ou particuliers
- Refit de navires existants > Applicabilité accrue

 

Contact :
Nicolas Sdez
nicolas@vplp.fr
+33 1 42 77 24 00