EN | FR
Imprint |  EN | FR
Logo VPLP 2013_Couverture Facebook.jpg
November 12, 2015

VPLP Design vainqueur en Ultime, Multi50 et IMOCA

Communiqué du jeudi 12 novembre 2015 - VPLP Design


« A la genèse de chaque projet, il y a toujours les architectes »

Premier et deuxième en Ultime et en Multi50, le tiercé en IMOCA. Les architectes de VPLP design signent à nouveau de belles victoires sur la Transat Jacques Vabre, comme en 2013 ; avec des bateaux neufs ou plus anciens et optimisés. Etat des lieux.

En Ultime, les cahiers des charges de Macif et Sodebo étaient très différents. François Gabart voulait un multicoque plus léger, plus aérien, plus maniable, avec lequel il puisse faire un tour du monde en solitaire. C'est ainsi la première fois depuis 1987 avec "Un Autre Regard" que VPLP Design conçoit un bateau pour le tour du monde réellement adapté au solitaire, en choisissant tous les paramètres dès le premier coup de crayon. Macif est également le premier multicoque océanique doté de foils et de plans porteurs sur les safrans.
A l'opposé, Thomas Coville demandait à VPLP Design de s'exprimer sur les capacités de l'ancien Geronimo à être modifié pour devenir performant dans le cadre d'une utilisation en solitaire. Un pari osé que les architectes ont relevé.
« Au commencement d'un projet, il y a toujours les architectes, sollicités pour livrer leur expertise quand à la pertinence d'un cahier des charges et concevoir le bateau. Dans les deux cas, nous ne nous sommes pas trompés. Nous avons des retours très positifs des deux équipages »
Ces deux multicoques, radicalement différents, ont navigué au contact jusqu'à l'arrivée.

En Multi50, les deux bateaux VPLP Design, taillés pour les transats, finissent la course et en tête. Ils savent passer dans des conditions de vent et de mer difficile et allonger la foulée dans les alizés. FenêtréA-Prysmian signe sa troisième victoire d'affilée en transat (deux Jacques Vabre et un Rhum). Il est talonné par Ciela Village, qui malgré ses dix années et quelques optimisations, se montre très compétitif. « On a visé juste dès le dés le début, en 2005 ».

En IMOCA, la nouvelle jauge est intéressante car elle laisse de la place aux « anciens » bateaux, désormais très aboutis et au meilleur niveau, tels PRB ou Quéguiner Leucémie Espoir qui ont déjà remporté chacun une Transat Jacques Vabre. Les nouveaux bateaux ont commencé à exprimer leur potentiel et malgré son jeune âge, Banque Populaire VIII termine deuxième. Sa performance est très prometteuse et nous encourage à poursuivre dans cette voie. Les deux cabinets VPLP Design et Guillaume Verdier travaillent actuellement pour optimiser les nouveaux monocoques avant le Vendée Globe. « Ces bateaux sont des prototypes et chaque innovation nécessite une validation, des ajustements. Chaque protagoniste du projet, client, skipper et architecte, partage dès le début du projet cette conscience que pour aller plus vite, il faut innover » .

VPLP Design remercie tous les équipages qui lui ont fait confiance et qui ont permis ces belles victoires.
Enfin, dans l'actualité VPLP Design, un nouveau duel intéressant va débuter autour du monde. IDEC et Spindrift sont actuellement en stand-by pour le Trophée Jules Verne. Ils se lanceront contre le chrono mais aussi l'un contre l'autre. A suivre cet hiver...

VINCENT_CURUTCHET_TRIMARAN_MACIF_30-09-2015_00031.jpg
October 28, 2015

VPLP dans la Transat Jacques Vabre

Les réalisations VPLP Design sont représentées sur trois classes dans la Transat Jacques Vabre, Ultime, IMOCA et Multi50.
Photo ©Vincent Curutchet / MACIF

Télécharger le dossier de presse

 

Komorebi Trimaran VPLP SuperYacht Design 01.jpg
September 23, 2015

Komorebi

We can't refrain from dreaming of new ways of sailing and KOMOREBI is the project that embodies VPLP values and Know-how : see more here.

Trimaran Komorebi VPLP design.jpg
September 22, 2015

Revealing tomorow

...
VPLP au MYS architecture navale.jpg
September 17, 2015

Monaco Yacht Show - Stand QAA16

...
Komorebi VPLP Yacht Design.jpg
September 17, 2015

Komorebi

...
ComancheMontage1.jpg
September 17, 2015

How the West was won! VPLP Design strikes gold

They set out to conquer the West... they brought home the purest ore! VPLP Design boats enjoyed a glittering summer season. Records and victories in monohull and multihull categories kept fast-sailing fans riveted throughout the fair-weather months.

Less than a year after bursting onto the monohull sailing scene, 100 foot supermaxi Comanche (VPLP-Verdier) broke the 600 miles in 24 hours mark with 620 miles logged on 11 July, carrying a full crew, at an average speed of 25.8 knots.

Ken Read, Comanche's skipper: "I really appreciate French design culture. It's phenomenal. There are no limits inside their heads, they're always thinking about the next step to make the boat go faster. We wanted the fastest monohull in the world: the 24 hour record has proved she is. We broke the record in a race and if we had gone after ideal conditions, I think we could've added 30 or 40 miles more. She's at the height of her potential right now. She looks simple from the outside but she's incredibly technical and complex." (Source: Philippe Joubin / www.voilesetvoiliers.com)

But the largest haul of Caribbean treasure goes to Lloyd Thornburg's MOD70 multihull Phaedo 3.
She won the RORC Caribbean 600, the Guadeloupe to Antigua Race, the Voiles de Saint-Barth... and more often than not set a record with each of her victories. And as if that wasn't enough, she also broke the Antigua to Newport record before coming first in the Newport to Plymouth transatlantic race on her return home to Europe!
Lloyd Thornburg: "Fast, really fast! Sailing at over 30 knots for hours on end, it's just incredible."

Another – and not just any – maxi multihull, Lending Club (ex-Groupama 3 and Banque Populaire VII) smashed the record for crossing the Pacific from Los Angeles to Honolulu (Hawaii) in just 3 days and 8 hours at an average speed of 24.6 knots. She shaved an impressive 24 hours of the previous best held for decade by a certain... Geronimo.
The legendary maxi trimaran, one of the most successful boats on the circuit, started her 2015 season by breaking two other records: Newport to Bermuda and crossing the Channel in a crewed boat. She's now back in France and will soon be renamed IDEC Sport.
Ryan Breymaier (co-skipper with Renaud Laplanche): "It's astonishing every time you get a chance to sail on a boat like this, you feel so privileged because it's so thrilling. Every time it gets faster and we just want to push it to the limit."

Last but not least this summer, there was gold in the approaches to the Channel too. For the first time in the history of the Rolex Fastnet Race a firm of naval architects took line honours in all three of the main categories. In maxi-multihulls honours went to Spindrift 2, Phaedo 3, Prince de Bretagne, Musandam Oman Sail and Concise 10; in maxi-monohulls they went to Comanche; and in IMOCA monohulls, to PRB, Groupe Quéguiner, Safran and Le souffle du Nord.